La Jeanne D’Arc de l’Islam
Torontoist has been acquired by Daily Hive Toronto - Your City. Now. Click here to learn more.

Torontoist

4 Comments

news

La Jeanne D’Arc de l’Islam

Torontoise d’adoption, lesbienne, féministe, musulmane, première femme en sciences humaines à l’université de la Colombie Britannique à recevoir la médaille du gouverneur général pour la meilleure étudiante aux cycles supérieurs en 1990, Irshad Manji a fait le tour de plusieurs médias francophones au Canada pour parler de son livre « Musulmane mais libre » de même que le message qu’il comporte.
irshad_manji_11_03_05.jpg
A l’émission des « Francs Tireurs » à Télé-Québec elle y affirmait d’ailleurs, toujours dans la controverse :
” Le problème, ce n’est pas le Coran en soi, c’est l’interprétation qu’on en fait. Pourquoi est-il interprété si durement? À cause de la culture arabe. Si on veut réformer l’islam, il faut le séparer de la culture arabe. ” (extrait des Francs Tireurs)


TroublewithIslam_11_03_05.jpg
« Musulmane, mais libre » est un livre en forme de lettre ouverte aux Musulmans et non Musulmans du monde entier où l’auteur appelle chaque lecteur à s’interroger sur l’Islam traditionnel. L’auteur discute crûment, mais avec réalisme des clivages tribaux, de l’antisémitisme, du port du foulard islamique et de l’acceptation aveugle du Coran. Un peu prophète et aussi passionnée par le discours qu’elle emprunte similairement à travers le monde, elle explique concrètement comment l’Islam doit être réformé dans le but de garantir le respect des minorités religieuses, des débats d’idées et de l’égalité des sexes.
Headscarf.jpg
Le journaliste Andrew Sullivan conclu:
“If we survive this current war without unthinkable casualties, it will be because Irshad Manji’s kind of liberalism didn’t lose its nerve.”
Chers TOist, « Musulmane mais libre » est disponible à la Librarie Champlain (468, rue Queen Est Tél: 416-364-8843) ou en ligne chez www.archambault.ca. La version anglaise du livre, The Trouble with Islam, est disponible dans toutes les librairies.

Comments