Subway ou métro?
Torontoist has been acquired by Daily Hive Toronto - Your City. Now. Click here to learn more.

Torontoist

1 Comment

news

Subway ou métro?

Longtemps, Montréal et Toronto ont été des villes rivales sur plusieurs plans. Le métro de Montréal versus le Subway en est un exemple. Dans les lignes qui suivront, Torontoist tentera de voir sommairement les pours et les contres de ces deux moyens de transports rivaux.
TTC_03_12_04.jpg
D’une part, le Subway de Toronto, et plus particulièrement la ligne de Yonge, a été le tout premier construit au Canada. En effet, de 1949 à 1954, la ville de Toronto a entamé ses premiers efforts pour accommoder les demandes de la ville moderne. Cependant, le TTC (Toronto Transport Commission) a été créé en 1920 et depuis entretient un métro efficace, large, propre et adapté à sa population et aux touristes qui y mettent les pieds.


Le métro de Montréal, quant à lui, a été inauguré lors de l’Expo 67 par le fameux maire Drapeau. Il se distingue du Subway de Toronto de par son architecture. Chaque station à Montréal est unique. Dans les années 1960, la ville de Montréal a fait appel à certains des plus grands artistes du pays. On y compte Jordi Bonet pour la murale de la station Pie-IX, Mousseau qui a signé durant cette période de nombreuses oeuvres, dont Viau, Peel et Honoré Beaugrand. Mais une œuvre demeure encore à nos jours inachevée : celle du célèbre caricaturiste Robert La Palme. Même si l’architecture du métro de Montréal est notoire, pour les étudiants, on ne peut pas dire que le métro, quoi qu’efficace et toujours à l’heure, soit adapté, puisque ses coûts s’accroissent de mois en mois.
Métro_03_12_04.gif
Sur ce, Torontoist vote pour le Subway de Toronto et son Subway Elvis. À l’époque où chanter ou faire de la musique dans le métro était interdit, Toronto pouvait se compter chanceux d’avoir son propre « Subway Elvis », ou Micheal McTaggart. Provenant du Tennessee, cet homme adorait faire la tribune et faire le “digs rock and roll” des œuvres d’Elvis dans le Subway de Toronto. Bien que quelques yeux interrogatoires et quelques sourires en coin étaient sur son passage, cet Elvis remplaçait fort probablement bien les affiches du réseau Global que l’on retrouve aujourd’hui à outrance dans le Subway, lequel semble aussi davantage adapté aux besoins de ses concitoyens. Malheureusement, en 1970, les représentants du TTC l’on empêché de continuer de chanter dû aux règles empêchant les musiciens dans le métro. Qui sait, peut-être a-t-il commencé ce qui devenu en 1980 une des traditions les plus appréciées du métro de Toronto : faire de la musique dans le métro ?

Comments